ZONE ROUGE

Trois jours après avoir traversé la Kitsamby nous avons rallié la nationale 34 à Ambatolahiazo le matin de trois nuits d’attaques par des dahalos, voleurs de zébus. Les gendarmes étaient très éprouvés par ces trois nuits de combats, de poursuites, d’embuscades et de veille. Un villageois a été tué ainsi que deux dahalos. Un gendarme a reçu une balle dans le genou. Nous plaçons nos zébus et notre charrette sous leur protection et emmenons les enfants en taxi B à Antsirabé à 120 km de là où ils sont accueillis par une adorable famille de coopérants Fidesco avec les enfants desquels ils vont à l’école Jules Vernes. Nous retournons vite auprès de nos zébus. Objectif, traverser à marche forcée la zone rouge : 130 km sur le goudron sans prendre une journée de pause.

Three days after having crossed the Kitsamby we reach the national road 34 the morning of a dahalos attack for the third night in a row. One villager was killed and two thieves, as well as a gendarme shot in the knee. We  exfiltrated straight away the kid to the town of Antsirabe where they’ve been hosted by a very kind french family, and we’ve come back to make our oxcart cross this red zone, without stopping for 6 days : 130 km of hot tarmac….

IMG_5312 (1024x768)

Nous quittons le ventre un peu serré le poste d’Ambatotsipihina avec nos deux bouviers d’Ampasipotsy Eric et Rakoto bé, solidaires du risque que nous prenons.

We leave the gendarmerie of Ambatotsipihina with our two cowboys from Ampasipotsy, Eric and Rakoto bé, aware of the chance we are taking.

IMG_5323 (1024x768)

Rien ne laisse présager que la région est dangereuse.

Nothing really shows that the area is dangerous

IMG_5334 (1024x768)

Les villageois rentrent tôt des champs où ils travaillent tout le jour, pour mettre leurs bovins à l’abri.

The villagers come back early from the field to put their cattle at bay from the cattle thieves

IMG_5364 (1024x768)

Dans les villages notre arrivée est toujours une fête.

In the villages our arrival is always a celebration !

IMG_5366 (768x1024)

IMG_5400 (768x1024)

Et une surprise pour les gendarmes…

IMG_5401 (1024x768)

Nos zébus deviennent des stars !

Our zebus become stars !

IMG_5404 (1024x768)

La charrette  aussi ! Surtout le cuiseur de riz electrique, la lumière à bord et la béquille arrière !

And the oxcart too ! Especially  the electric rice cooker, the kickstand of the back and the lights onboard !

IMG_5402 (1024x768)

Mais la trève s’arrête au coucher de soleil. D’autant plus que la lune est pleine en ce moment.

But the truce is lifted by the sunset : the zebu war starts, especially with the full moon…

IMG_5412 (1024x768)

les villageois (fokolona) sont  mobilisés pour faire des rondes et des veilles toutes les nuits.

ViIlagers are taking turns at night for nightwatches…

IMG_5416 (1024x768)

Cette nuit ce sont nos zébus qui en profitent.

That night it’s our zebus which benefit from it

IMG_5454 (1024x768)

Les dahalos sont souvent des jeunes des villages voisins ou de vallées proches et bénéficient toujours d’informateurs au sein des villages. Ils alimentent un marché global. Les pauvres gens se volent ainsi les uns les autres. Les vendettas peuvent être terribles.

People steal each other’s cattle. Which lead to bloody reprisals. Dahalos are not a naughty tribe : it’s a tradition among villagers of this region. They feed a global market !

IMG_5478 (1024x768)

Quant à nos zébus ils sont victimes d’autres suceurs de sang…

Our zebus are victims of an other type of bloodsuckers !

IMG_5481 (1024x768)

Tiens Sonia, je t’ai trouvé des marrons glacés… (qui auraient plutôt le goût de boudin…)

Here Sonia, take these candied chestnuts… (which would rather taste like bloodsausage !)

IMG_5502 (1024x768)

Par paliers nous perdons de l’altitude et gagnons des degrés celsius.

We slowly go down by steps and get more temperature…

IMG_5508 (1024x768)

Partout la terre saigne pour enrichir les rizières.

Everywhere the land is bleeding to feed the rice fields.

IMG_5546 (768x1024)

Les sourires d’enfants nous détendent…

kids smiles are lifting our worries…

IMG_5549 (1024x768)

Car nos arrivées dans les villages posent toujours des problèmes aux gendarmes qui nous accueillent toujours, souvent pour nous protéger des villageois eux-mêmes. Leur problème est de trier l’ivraie du bon grain et de trouver les informateurs.

Because our arrival in the villages create a buzz. Which is sometimes problematic for the gendarmes : they fear for us ! because among these nice people are always informers for the dahalos…

IMG_5552 (1024x768)

Quant aux enfants ils sont toujours au taquet !

As far as the kids are concerned, they always have a ball !

IMG_5557 (1024x768)

Dès 19h c’est le couvre-feu et si nous voulons aller diner, cela n’est possible que sous escorte.

From 19PM, it’s curfew. And if we want to go out for dinner, it’s only under escort.

IMG_5561 (1024x768)

Nos gardes du corps nous « enchantent » de récits d’embuscades, de poursuites, de décapitations « pour l’exemple »… de quoi dormir sur nos deux oreilles !

Our bodyguards entertain us with stories of ambushes, pursuits, beheadings for the good example. enough to sleep like a log !

IMG_5575 (1024x768)

Nous pénétrons une région riche en or alluvial. Beaucoup de paysans cherchent de l’or en période de soudure.

We enter an area rich in alluvial gold. Lots of peasants are keeping busy by looking for gold in this lean season

IMG_5576 (1024x768)

On y va en famille passer la journée…

The whole family spend the day at the river…

IMG_5592 (1024x768)

A la bâtée, les sédiments sont triés

sediments are sorted at the floating pan

IMG_5597 (1024x768)

ne reste que de la limaille de magnétite en quantité

A black sand of magnetite remains of this permanent washing

IMG_5606 (768x1024)

IMG_5610 (1024x768)

au milieu de laquelle se trouvent les précieuses paillettes.

Among which can be found the precious specks

IMG_5619 (1024x768)

Ces hommes conservent toujours un regard méfiant à l’horizon car ils sont aussi victimes de voleurs.

These men always keep a worried, because they also are victims of thieves…

IMG_5622 (768x1024)

Ils trouvent un ou deux décigrammes par jour. Nous avons cru comprendre qu’ils le vendaient à des collecteurs 2 à 4 euros, c’est à dire deux à quatre fois plus que ce qu’ils gagneraient à travailler dans les champs…

They find one or two decigrams of gold per day. We think we’ve understood they sell it between 2 to 4 euros to collectors. Which means 2 to 4 times more than if they had worked in the fields…

IMG_5639 (1024x768)

Le paysage change…

The landscape changes, dryer and dryer…

IMG_5645 (1024x768)

L’ombre se fait rare

With scarce shade..

IMG_5656 (1024x768)

L’eau aussi. Nous sommes obligés d’en transporter.

And scarce water : we have to carry some for the refuelling

IMG_5661 (1024x768)

IMG_5685 (768x1024)

Les enfants vont aussi en chercher parfois à plusieurs kilomètres…

Kids go up and down hill for miles to get some back home

IMG_5694 (1024x768)

Impossible de passer inaperçus : ici le village de chercheurs d’or de Dabalava.  C’est peut être ce qui nous protège…

We cannot go unnoticed when we enter villages : here Dabalava

IMG_5887 (1024x767)

Le matin nous croisons chaque jour 15 a 20 camions qui remontent sur les plateaux avec 25 zébus à leur bord… Combien d’entre eux ont été volés ?

Every morning we cross 15 to 20 trucks which go to the main cities of the highlands with each 25 zebus on board. How many among them have been stolen ?

IMG_5911 (1024x768)

L’herbe devient très rare…

Grass become rare…

IMG_5921 (768x1024)

pas les enfants !

Not the chrildren…

IMG_5926 (768x1024)

IMG_5991 (1024x768)

Les 15 derniers kilomètres avant Miandrivazo sont parait-il les plus dangereux, c’est là que les taxis brousses sont victimes d’embuscades.

The last 15 km to Miandrivazo are supposed to be the most dagerous : that’s where the  taxis brousse are victims of ambushes at night.

IMG_5992 (1024x768)

Nous continuons comme si de rien n’était…

We carry on at full throttle…

IMG_5994 (768x1024)

Et attendons la charrette qui traine derrière…

And have to wait for the oxcart catching up slowly…

IMG_6006 (1024x768)

IMG_6011 (1024x768)

Station service… arrêt obligatoire !

Refueling green patch !

IMG_6026 (1024x768)

IMG_6041 (1024x768)

Arrivée à Miandrivazo. Altitude 46 mètres.

IMG_6054 (1024x768)

IMG_6056 (1024x768)

La meilleure bière de ma vie !

The best beer of my life !

IMG_6185 (768x1024)

IMG_6106 (768x1024)

En descendant des plateaux nous découvrons de nouvelles traditions

We’ve entered a new area with new people and new traditions…

IMG_6115 (1024x768)

ca nous rappelle des paysages africains.

It reminds us of african sceneries

IMG_6123 (1024x768)

IMG_6128 (768x1024)

Les pagnes ont fait leur apparition.

IMG_6153 (1024x768)

Les foules augmentent.

Crowds are growing

 

IMG_6164 (1024x768)

C’est entre ces deux images qu’une bande de dahalos poussant devant eux un troupeau nous a fondu dessus. Tous les enfants se sont dispersés paniqués, mais le chef est venu à nous en nous demandant du « sakav lalane » : autrement dit de la nourriture pour la route : ils repartirent aussitôt avec deux boites de sardines en main ! Ouf ! Ne partez jamais sans sardines !

IMG_6170 (1024x768)

le dernier jour est aussi le plus long : 33 km apres 6 jours sans discontinuer. Nos zébus sont épuisés.

Our last day is also our longest : 33 km apres 6 days. Our zebus are exhausted.

IMG_6211 (1024x768)

IMG_6216 (1024x768)

Nous arrivons de nuit à Masiakampy sous bonne garde.

We make it to Masiakampy at night under good guard !

IMG_6195 (1024x768)

Nos zébus et notre charrette sont sous la bonne garde de Ndrina et de son frère.

Our zebus are placed under the good guard of Ndrina and his brother !

IMG_6196 (1024x768)

C’est d’ici que nous embarquerons sur la rivière Tsiribihina quand elle aura monté… ceci afin d’atteindre Belo et d’échapper à cette zone rouge qu’il est un peu stressant de traverser…

It’s from here that we’ll restart our journey on the Tsiribihina when it’ll have  come up a bit… in order to reach Belo and go away from this stressfull area…

17 réflexions sur “ ZONE ROUGE ”

  1. Sans doute des moments angoissants mais quelle beau périple à travers ce beau pays. Vos photos me font revivre des moments d’émotions. C’est un plaisir que de pouvoir suivre votre belle aventure. A bientôt pour la suite !…

  2. Heureux de vous retrouver et de savoir que vous étiez sous « escorte ». Prenez soins de vous. Vos points sur Google Maps ne s’affichent pas : arrêt de votre part ou arrêt de Transmissions ?
    La différence de température entre les hauts plateaux et la côte peut varier jusqu’à de 15 degrés d’écart. Alors en fin de journée, la THB bien fraiche devient une Très Haute Bénédiction.
    Vous engrangez images, anecdotes, informations, … et ici dans nos pays du « Nord », loin des yeux, nous n’imaginons pas sur vos belles photos, la souffrance de cette population souriante.
    Dans les magasins, les clients, ils leurs manquent ce sourire. Pourquoi !!!
    Passez un joyeux noël tous ensemble.
    Régis

  3. Que de souvenir pour nous. Dommage que l insécurité rende la decouverte de ce beau pays difficile. Mais nous esperons bien retourner en mars, revoir Antsirabe et nos amies les religieuses de l Immaculée Conception. Votre reportage, nous redonne envie de redécouvrir la region du lac Itasy accompagné de deux jeunes malgaches, nos enfants de coeur.
    Je vous souhaite de pouvoir continuer votre voyage et de passer un joyeux Noël avec vos enfants peut etre à Antsirabe.

  4. J’espère sincèrement que vos pérégrinations sont sous la bienveillance de Saint Christophe !!!
    Je vous souhaite de passer une fête de la nativité apaisée et sécurisée.
    Sylvie

  5. Bravo pour ce beau périple les amis!
    J’espère que vous n’avez pas trop de régions de ce type à traverser à l’avenir…
    On pense bien à vous.
    On vous embrasse très forts ainsi que les enfants.
    Très bonnes et heureuses fêtes.
    Simoun

  6. Nous espérons que vous êtes sortis de l la zone rouge et que vous avez pu vous reunir pour feter Noël en famille. Nous pensons bien à vous joyeux Noël des Boutouyrie!

  7. Epoustouflant votre périple … effectivement les sourires des enfants sont précieux dans ces moments là !
    Je viens de regarder Africa trek, offert par ma fille à Noêl … j’espère que vous avez prévu de faire un Mada Trek …. :-)
    On voyage autrement grâce à vous !
    Bonne continuation et tous nos meilleurs voeux pour l ‘année qui s’en vient.

  8. Recevez mes voeux les meilleurs pour cette année 2015. Que vous puissiez vivre chaque jour qui vous est donné, dans la joie et la paix et que votre aventure encourage chacun à aller à la rencontre de l’autre ! Bonne et heureuse année à tous les 4!

  9. Je vous souhaite à tous les quatre une très bonne année 2015.
    J ai hâte d avoir de vos nouvelles et espère de tout coeur que tout se passe pour le mieux.
    A très vite de vous lire!

  10. Pour cette nouvelle année je vous souhaite de belles surprises sur ce long chemin …et de grands moments de joie en famille .
    Nous avons hâte d’avoir de vos nouvelles rassurantes….l’inquiétude commence à nous gagner !!!

  11. Pas de nouvelles… On espère que vous allez tous bien! Il est vrai qu’on commence à s’ inquiéter! En tout cas on vous souhaite une bonne année de belles aventures à tous !Bises des Boutouyrie

  12. Nous avons découvert votre périple avec grand intérêt et allons vous suivre régulièrement. Prenez soin de vous et merci de vos commentaires et images. A très vite de vous lire encore.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *