Vincent Carme, Elvange et Tanjomoha :

Je donnais le week-end dernier une conférence à Elvange au profit de la mission Tanjomoha à Vohipeno, Madagascar. Elvange est un petit village Mosellan qui vu naitre cette grande figure missionnaire. Dans cette église, il a fait sa première communion, donné sa première messe, sa dernière aussi, et il est inhumé dans le cimetière voisin. Entre les deux, 40 ans d’une vie féconde et bien remplie avec la création de cette incroyable mission reprise par le père Emeric Amyot d’Inville, qui oeuvre auprès des handicapés, des rejetés, des tuberculeux et des orphelins de la région. Nous y avons vécu des jours très joyeux de partage et d’espérance, relatés dans notre épisode 9. Si « C’est à la qualité des fruits qu’on reconnait l’arbre ! » c’est ici à Elvange que l’arbre a ses racines !

(Il reste 8 jours et 4% pour boucler la collecte du père Emeric et porter secours aux victimes du dévastateur cyclone Batsirai sur la côte Est : merci aux 148 donateurs qui ont déjà apporté 29067 euros (cliquez sur le lien ci dessous pour avoir le détail des actions qui vont être menées par vos dons défiscalisés) :

https://www.credofunding.fr/fr/urgence-cyclone-foyer-tanjomoha?fbclid=IwAR13ZavoAoifL0SLTjRP403XmIuXCDnrHZjvmX9gzvddFrV9u9SSb9pX9zY

Vincent Carme, un enfant du pays d’Elvange, qui a donné 40 ans de sa vie aux pauvres de Madagascar
Il repose en paix là où il est né.
Dans son église a résonné le coeur battant de sa mission auprès des handicapés, des rejetés et des malades du Sud est de Madagascar
Dans cette modeste église où s’adosse comme dans les films de Pagnol la mairie qui était du temps de l’enfance de Vincent son école communale, il a fait sa première communion, donné sa première messe de jeune prêtre, sa dernière aussi, et il a été inhumé parmi les prêtres qui l’ont précédé ici après ses 40 ans de mission à Madagascar. Elvange à un ange de plus au ciel et peut être fière de son fils Vincent qui a si bien porté son prénom.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.