Tribord n’est plus

IMG_1700 (1024x768)

Il était brave et courageux, plus travailleur que Babord, un peu nerveux en fin de journée, il m’avait même encorné une fois ! (heureusement seul mon short avait reçu une belle balafre). Nous le regretterons. Il était en pension à Masiakampy, où se trouve toujours notre charrette qui a d’ailleurs beaucoup vieilli a cause de la saison des pluies… Il avait pourtant effectué souvent la traversée sans encombres avec le reste du troupeau du bouvier à qui nous avions confié nos deux zébus en attendant de pouvoir reprendre la route. Il a eu une crampe due au très fort courant, a bu la tasse, et s’il n’en était le courage du bouvier qui a sauté à l’eau et a tenté de lui maintenir la tête hors de l’eau, ainsi qu’à l’aide de piroguiers arrivés en renforts, il eu été perdu corps et biens. Malheureusement, une fois sur la berge, il était trop faible pour recracher l’eau de ses poumons et à succombé progressivement à l’hypoxie. Nous sommes très affectés par cette perte, mais pas d’inquiétudes nous allons rebondir.

he was brave and courageous, hardworking and not lazy like Larboard. We’ve lost the leader of our pair in the river Tsiribihina. He drowned as he tried to join the other bank for grazing with the rest of the pack. He was in pension in Masiakampy where we we forced to put our walk on hold because of the rainy season unprecedently wet this year. He had crossed the river a couple of times, but this time he had a cramp and  breathed water in his lung and started to sink. The cowboy jumped in the water trying to keep his head out of the water. Dugout canoes came to rescue, and the poor thing was dragged to the shore. Nonetheless he finally died of hypoxia and embolism because he couldn’t manage to expectorate the water in his lungs.

Les zébus des hauts plateaux ont beaucoup moins l’habitude de nager que ceux des côtes qui apprennent très tôt. Par ailleurs les zébus côtiers sont des zébus coureurs et non marcheurs, et ne sont pas habitués à tirer des charges lourdes.

Zebus from the high plateaus can’t swim as good as the ones from the shores which learn very young. By the way the ones from the shores are running ones and are not used to pull heavy loads. We’ll have to train a successor so that they can go together.

Nous allons devoir entrainer Babord avec le successeur de Tribord afin qu’ils aillent au même rythme.

A suivre !

Alexandre

IMG_0174 (1024x768)

7 réflexions sur “ Tribord n’est plus ”

  1. Quelle rudesse de vie pour les hommes, femmes, enfants et bêtes au travers de ce que vous nous montrez et exprimez de ce pays …malgré les belles formes de solidarité vécues.
    Prenez vraiment soin des autres et de vous 4…On a besoin de tous le monde, et les uns sans les autres seraient sans espoir ni avenir !

  2. Rip tribord! Bête à chagrin pour les enfants… Chez nous est arrivé hier un petit Paul-eloi qui ne tire pas de charrettes… Mais fait le bonheur de sa famille . Bises

  3. quelle tristesse, quel coup dur pour les marcheurs que vous êtes, surement si liés à vos bêtes… Vos enfants en apprennent des choses de la vie ces jours-ci… bon courage pour rebondir, j’espère que son successeur vous apportera autant de satisfaction et de complicité…

  4. Pauvre tribord, ça fait de la peine mais pour se consoler on peut se dire que contrairement à la plupart de ses congénères il n’a pas disparu dans l’anonymat et tous vos fans se souviendront de lui ! Bises et bon courage pour la suite du voyage

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *