NOFY BE : le grand rêve

1

A Belo sur mer, la piste vers le sud et vers Morombe étant toujours fermée pour cause de Dahalos, nous prenons la mer pour contourner l’obstacle a bord du Nofy Be, splendide goelette fabriquée ici même il y a six ans par deux passionnés : Fred Bouvier et Laetitia Wittock. Ils offrent des croisières plongées et kite sur toute la côte Ouest et embarquent jusqu’à 8 passagers. Je crois que j’y ai passé les plus belles vacances de ma vie. Ici le bateau peut atterrir..

2

Et la charrette s’approcher…

3

Afin d’être démontée et treuillée…

4

seul le timon rechigne à laisser la barre !

5

Et hop ! Notre charrette s’envole !
6

Vite car la marée remonte !

7

La voici presqu’à bord…

8

Elle trouve sa place sur le pont juste devant la cabine.

9

Parée pour quelques miles nautiques !

10

Laetitia, elle, dort toujours sur le pont !

11

Nos zébus ont été embarqués la nuit précédente…

12

Tribord, dans l’exercice, à même eu droit a une réduction de cornes, pour le bonheur de notre petit diablotin !

13

Ils viennent nous saluer avant leur grande traversée !

14

Ils partent en direct vers la baie des assassins où nous les retrouveront.

15

A bord les matelots nous soignent aux petits oignons ! Ici « Prions Jésus » né un 25 décembre !

16

Dès le premier jour Laetitia nous embarque pour visiter la dune de Kirindy Mité qui borde le parc du même nom.

17

Et après une brève ascension surréaliste…

18

Nous jouissons au sommet d’une magnifique vue sur les lagunes bordées de baobabs où folâtrent des flamands roses.

19

20

21

22

23

24

Après l’effort les galipettes !

25

26

redépart toutes voiles dehors ! flèche de misaine !

27Fanantenana prend de la gite !

28

première sieste depuis belle lurette ! Mada dans ces conditions c’est trop bien !

29

Arrivée à l’ile aux rats, faisant partie du parc naturel de Kirindy Mité et censé être inhabitée…

30

départ d’une des 52 pirogues vers la pêche du matin

30b

Poursuivie par mon drône !

31

protégée par l’oiseau de mer !

32

grappe de chirurgiens séchés…

33

mais aussi pirogue remplie de 140 kg de poissons de récif…

34

Mérou, murène, carpe rouge, capitaine….

35

Prises de plus en plus rares, ressource en voie de disparition…

36

qui sera ramassée par un collecteur vers Morombe.

37

Vezo de la mer, Vezo nomades, vivant sous leur voile autour d’un feu dans un cercle de corail avec leur nombreuse progéniture.

38

39

39b

40

41

A bord du Nofy Be, nous ne mangeons pas que du poisson, Philaé, devenue végétarienne après la disparition de Mena, délasse en laisse les canards du bord…

42

43

44

44a

A Morombe, notre première scène est un festin de tortue, espèce protégée.

44b

La seconde est ce Gros boutre de 50 tonnes en voie de complétion.

45

Un Maki qui a été en contact avec l’homme n’est pas relâchable dans la nature.

46

Nos chaussures Hi-tec sont au chômage ! Au clou !

47Une vigie dans la lune !

47a

Cadeau de la mer, le jour de mon anniversaire.

48

Le Rova d’Andrianmanjaka et le rocher percé d’Andavadoaka

49

45 ans fêtés royalement par toute l’équipe du Nofy bé

51

J’en profite pour rajeunir d’un coup de rasoir !

50

52

52a

Collecte très provisoire d’étoiles de mer par la sirène du bord. De quelle perturbation écologique est le signe de leur prolifération ?53

Sonia est  née Chassin ! Chat saint, chat-pelet, chat-noine ?

54

Vent arrière on rattrape le retard !

55

56

Notre destination : la baie des assassins ! chez Pierrot le Suisse !

57

Qui nous accueille chaleureusement !

58

Et nous aide au déchargement de Fanantenana !

59

60

61

62

15 réflexions sur “ NOFY BE : le grand rêve ”

  1. C’est vrai, ça se passe de commentaire! …………………………………………………………………………….

  2. mille mercis de nous partager ces merveilles humaines et naturelles de la création !…cela donne à relativiser les ombres du quotidien ….bon vent à vous !…

  3. le tee-shirt « zébu qui rit » de philae est vraiment trop top !…belle illustration de la mondialisation des échanges !…espérons que tout cela bénéficie mieux aux locaux…

  4. Les couleurs vives et éclatantes du bateau se reflètent dans les yeux, les sourires, la complicité, la simplicité et même jusque dans les temps de repos… Merci pour ses photos sans commentaires qui nous partagent un peu de votre bulle de quelques jours sur l’eau. C’est une bulle dont j’aurais bien besoin en ce moment – mais qui ne peut se faire, alors, merci de nous avoir « embuller » avec douceur… Et merci de nous « Madatreker » de vos récits et de l’Essentiel, régulièrement ! Merci.

  5. Belles photos de Mada. Je ne connais pas ce côté de l’ile et pourtant j’y suis née et j’y ai vécu 14 ans à l’époque où c’était une de nos colonies. Je n’ai séjourné qu’en brousse ( Antalaha, Maevatanana, Ambatofinandrana, Farafangana) de 1946 à 1960. Même si la vie y était spartiate c’est une belle expérience surtout quand on est très jeune. Je n’y ai vu que des enfants heureux et je suis bien triste de constater la dégradation qui s’est opérée en 50 ans. Je ne garde que mes souvenirs d’une île heureuse. Veloma !

  6. Heureux de vous retrouver,

    C’était le temps de la traversée. Mora Mora.
    Parmi toutes les images magnifiques, que vous réalisées, il sera difficile d’en faire le tri pour vos reportages et films que devrez faire pour vos conférences.
    Alors profitez à fond des moments présents et merci pour vos actions, prenez soins de vous quatre.
    Régis

  7. Pensez-vous qu’en juillet 2015 cela serait dangereux de prendre la piste de la côte entre Morondava et Tuléar ?
    Sinon comment faire pour faire comme vous et faire le trajet en boutre ?
    Quel agence avez vous pris pour la descente de la tsiribihina en chaland ?
    Merci de me répondre pour les tuyaus
    Bonne route !
    Véronique Lecouffe de Rouen

  8. pour moi qui suis une malgache de 38ans, installée depuis toujours à tana, c’est honteux que ce soit des étrangers qui puissent apprécier tout cela avant nous. alors sachez vraiment apprécier votre chance.en tout cas si vous le refaites, n’hésitez pas à nous inviter!lol

  9. Les images de votre voyage sont magnifiques. Une bonne image de Madagascar qui me manque. Bisous a Laetitia et bravo pour votre projet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *