La Force du don

madame J.

Notre passage à Paris porte des fruits inespérés.

Voici le visage de la générosité :
C’est l’histoire simple d’une retraitée de l’enseignement catholique qui veille sur sa maman centenaire. Cette dernière s’est libérée d’un modeste bien immobilier et en a partagé le fruit avec ses trois petits enfants, mais en n’oubliant pas non plus les plus défavorisés. Sa fille, ici à mes côtés, est tombée sur notre interview sur Europe 1 après avoir vu un documentaire d’Envoyé Spécial sur la difficulté qu’avaient certains écoliers malgaches pour se rendre à pieds à leur école distante de plus de 30 km. Elle nous a contacté afin que nous distribuions à bon escient cette importante somme d’argent au profit de projets scolaires ou sanitaires à Madagascar, car elle nous fait confiance. Si nous ne devions marcher que pour cela, ça justifierait toutes les épreuves. Mon dieu, chers français que vous êtes généreux ! J’en ai le coeur tout dilaté…

Voici les 4 projets récipiendaires que nous avons choisi avec madame J.

1) LA REOUVERTURE DU PENSIONNAT D’ANDROKA :

IMG_3298 (800x600)

Androka est la ville la plus éloignée du Grand Sud Malgache, à mi distance entre Tulear et Fort Dauphin, très à l’écart de la grande piste qui relie ces deux villes, et à l’écart de la piste côtière. La ville a d’ailleurs été déplacée après avoir été rasée dans les années 70 par une crue du fleuve Linta. Bref ! le bout du monde. Une petite mission des Soeurs de Saint Paul de Chartres est là depuis 30 ans. Elles ont une école primaire, un dispensaire, et avaient un Pensionnat pour collégiens et Lycéens, fermé depuis 3 ans pour cause de dysfonctionnements : les enfants se volaient leur nourriture entre eux, la cuisine n’était plus fonctionnelle…  Grâce à sa réouverture, 74 enfants des campagnes avoisinantes vont pouvoir être re-scolarisés. La fermeture  avait provoqué leur renvoi dans les campagnes. Les dortoirs et bâtiments sont en bon état, il faut juste racheter des matelas et des couvertures, reconstruire la cuisine, et tout le matériel. Efficacité optimale ! Le virement a été effectué vendredi dernier. La soeur Marie Josèphe m’avait fait la visite de son projet de réhabilitation. Le voilà lancé !

IMG_3295

Les dortoirs

IMG_3369

Les soeurs aussi se déplacent en charrette !

IMG_3379 (800x600)

Les enfants du primaire le jour de notre re-départ !

2) UN AN DE CANTINE POUR 60 ENFANTS DES RUES D’ANTSIRABE

Le second projet retenu par madame J. est cette cantine quotidienne pour 60 enfants des rues d’Antsirabé qui nous tient tant à coeur. La dévotion de Gilles et Suzanne Nedelec, leur pragmatisme insoumis face à la fatalité et la banalité de l’inacceptable, forcent l’admiration. La moitié des fonds servira à payer madame Yvonne, la gargottière, pour les 360 repas qu’elle fournit par semaine, l’autre à tenter de replacer certains de ces enfants dans leurs propres familles et faire face aux dépenses exceptionnelles, urgences médicales ou légales. Gilles et Suzanne refusent d’être embarqués dans d’immenses dépenses de structure : bâtiments, personnel, équipement, problèmes administratifs… car peu de ces enfants sont orphelins… et qu’ils ne peuvent pas malgré toute leur bonne volonté, remplacer les services sociaux défaillants, débordés et démunis. cliquez ci-dessous pour lire l’article intégral que j’avais écrit sur cette action admirable.

IMG_2107

IMG_1954 - Copie (768x1024)

Qui a faim ?

IMG_1972 (1024x768)

IMG_1974 (768x1024)

Arabahina !

3) CONSTRUCTION DU DISPENSAIRE DE BEREVO

ivonna

Le troisième projet que madame J. va financer est la construction intégrale du dispensaire de la mission franciscaine de Berevo auquel notre seconde collecte avait déjà contribué à hauteur de 2300 euros. Soeur Ivonna doit aujourd’hui recevoir quotidiennement les patients sous sa véranda. Elle aura un bureau de consultations, une salle de soins et une chambre de convalescence de 4 lits. Ainsi qu’une grande véranda attenante avec coin cuisson et sanitaires pour accueillir les familles. Ce dispensaire pourra aussi assurer le suivi des soins et la permanence entre les missions Ar-Mada qui passent toutes les 5 semaines.

4) UNE SALLE DE CLASSE POUR MAHAVELONA

mahavelona

Nous avons dormi à l’étage de la maisonnette bleue avec une colonie de chauves souris !

Le 4e et dernier projet qui est soutenu par Mme J. est la construction d’une salle de classe dans cette merveilleuse école aux confins de la région Itasy tenue par les soeurs de Saint Jean Baptiste de la Salle. Quand nous y sommes passés, les fondations étaient déjà là, et une partie des briques déjà achetées, d’où l’économie. Les trois premières salles de classes ont été financées par une association chrétienne allemande. La soeur Julie m’a rappelé que le projet final comprenait deux autres salles de classe… avis aux amateurs ! In fine madame J. aura par sa générosité, réouvert un pensionnat de 74 lits, construit un dispensaire dans une zone sinistrée, nourri et soigné pendant un an 60 enfants des rues, et bâti une salle de classe dans une école présente depuis plus d’un siècle ! Voilà la force du don !

mahavelona 4

L’Espérance !

17

La fraternité

mahavelona 3

La joie !

5 réflexions sur “ La Force du don ”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *