Famadihana

Le famadihana est la cérémonie de retournement des morts que célèbrent les familles tous les 5, 7 ou 9 ans selon un calendrier astrologique complexe. Nous avons eu la chance d’être invités par la famille Razafindrazanaka d’Antanifotsy qui pour l’occasion, se préparait à « retourner » 5 membres.

the famadihana is the turning of the bone ceremony perfomed by families every 5,7, or 9 years  according to a complex astrological calendar. We’ve been lucky to be invited bythe family Razafindrazanaka family from Antanifotsy who was about the « turn » five of its members.

IMG_9025 (1024x768)

Voisins et cousins sont conviés à un banquet de vary gasy (riz rouge) et de porc. Et comme il faut honorer les 7 familles concernées, il faut passer sept fois à table… on se contente de deux ou trois et on emporte le reste en doggy bag. Les notables font un discours de louange et de fraternité,  en rappelant des anecdotes de la vie des défunts et auquel répond le membre le plus éminent de la famille élargie. (ici debout à droite avec un chapeau noir)

Neighbours and cousins are requested at a meal of red rice and pork fat. And as you need to honor the table of the seven families involved, you eat two or three times and the rest you take it in doggy bags. Prominent people make a speach filled with praise and fraternity, echoed by someone from the family (here in black hat)

IMG_8999 (1024x768)

Sonia se rend aussitôt utile.

Sonia knows how to make herself handy !

IMG_9003 (1024x768)

C’est l’occasion pour toute la vallée, pauvres comme riches, de faire connaissance et de partager ce repas festif.

it’s the opportunity for the whole valley , rich an poor to know each other better and flatten arguments.

IMG_9052 (1024x768)

Banquet animé par des groupes traditionnels virtuoses.

Traditionnal groups entertain the crowds.

IMG_9069 (1024x768)

IMG_9128 (1024x768)

On se fait beau et sérieux…

People makes themselves beautiful and serious…

IMG_9135 (1024x768)

Mais on se déride facilement (ce contraste est très malgache ! ( on croit parfois les faciès fermés, mais ils s’ouvrent très volontiers !)

But derides themselves easily (very malagasy contrast : You think people closed, but they are so easily eased !

IMG_9152 (1024x768)

Quand tout le monde est repus, la famille se rassemble derrière les portraits des défunts et se dirige vers le caveau en procession et en fanfare.

when everybody’s fed, the family gathers behind defunct portraits and walks in procession towards the grave in music.

IMG_9156 (768x1024)

IMG_9160 (1024x768)

Les enfants en tête…

the children take the lead !

IMG_9166 (1024x768)

Héritiers de ces aïeux qui veillent sur eux.

heirs of the ancestors looking after them

IMG_9201 (1024x768)

IMG_9206 (1024x768)La procession se fait dans les danses et dans la joie : c’est une célébration !

All this is done in joy and danses : this is a celebration of life !

IMG_9214 (1024x768)

Certains corps, inhumés ailleurs, ont été exhumés pour retrouver des conjoints ou des parents. On opère ces translations lors des famadihana.

Some bodies buried somewhere else have been unearthed to be gathered by relatives. These translations are done during the famadihana.

IMG_9223 (1024x768)

Les notables se rassemblent sur le caveau pour les discours officiels.

Prominent people gather on the grave

IMG_9231 (1024x768)

Le sage le plus éminent ( panandru : devin) prononce un discours d’apaisement en rappelant le rôle des ancêtres dans la vie de tous et le respect qu’on leur doit.

the diviner pronounces a speech reminding the role of ancestors in the daily life and the respect owed to them.

IMG_9237 (1024x768)A ma droite, Léon, gendarme à la retraite, me fait une traduction simultanée… to my right Leon a retired gendarmes translates me the speech.

IMG_9239 (768x1024)Tandis qu’à ma gauche je n’avais pas remarqué ce garçon qui portrait dans ses bras son « grand frère » mort en bas âge, il y a 14 ans.

While to my left I hadn’t noticed this boy who happened to hold in his arms his elder brother, deceased in childhood, 14 years ago…

IMG_9248 (1024x768)

Le chef de fokontany (prononcez fouktane) procède à la lecture de la loi très stricte qui encadre les exhumations, à la liste des corps autorisés à être sortis et dans quel ordre.

the chief of fokontany read the law and the list of allowed bodies to come out…

IMG_9255 (1024x768)Il donne les dernières consignes et rappelle la procédure.

 Reminds everyone the procedure

IMG_9264 (1024x768)  La porte est enfin ouverte, et toutes les consignes semblent être aussitôt oubliées : c’est à la famille qui aura l’honneur de sortir son défunt en premier.

recommandations fast forgotten in the rush of the opening…

IMG_9266 (1024x768)

Enveloppés dans des linceuls et enroulés dans des nattes, les corps sont sortis les uns après les autres des tréfonds du caveau…

wrapped in their shrouds and rolled in mats, the bodies are pulled out one after another from the depths of the tomb…

IMG_9271 (1024x768)

Fendent la foule, portés à bout de bras, vers l’Est de la sépulture…

Are carried accross the crowd to the East of the grave.

IMG_9288 (1024x768)

Où ils sont alignés.

Where they are lined

IMG_9286 (1024x768)On peut alors laisser libre cours à son émotion et entamer ses prières d’intercession. Par contact on se connecte.

One can then let his feelings loose and start praying and asking… connection by contact.

IMG_9287 (1024x768)

On se souvient…

One can remember…

IMG_9291 (768x1024)Afin de revivre et faire revivre…

To rescuscitate, and let be…

IMG_9303 (1024x768)

Et s’abandonner aux larmes… pour un fils unique, Clément,  mort il y a 20 ans…

and cry out loud… for a boy, Clement who died 20 years back…

IMG_9314 (1024x768)

Les hommes préparent les nouveaux lambas (linceuls) et les cordelettes.

Men are preparing ties and shrouds…

IMG_9323 (1024x768)

Sous le regard attentif des femmes.

Under the scrutiny of women.

IMG_9332 (768x1024)et celui des enfants qui apprennent le respect dû aux aieux.

and the silence  of children who learn how to pay their respect to their forefathers

IMG_9336 (768x1024)les vieux suaires sont recouverts d’un tissu neuf.

old shourds are covered by a new cloth

IMG_9339 (1024x768)

 

IMG_9343 (768x1024)

Noué de sept noeuds.

with seven knots

IMG_9346 (768x1024)

IMG_9355 (768x1024)

Les noms sont réinscrits.

Names are rewritten on the new shrouds.

IMG_9368 (1024x768)

Les corps repartent en procession pour faire sept fois le tour du caveau. dans les ris, les youyous et les danses…

And the corpses are taken seven times around the graves for a chanting danse….

IMG_9370 (1024x768)

IMG_9383 (768x1024)Avant d’être réintroduits un à un.

before they flock back to the entrance

IMG_9393 (768x1024) Moderne en surface, le tombeau collectif est beaucoup plus ancien sous terre.

fairly recent outside the tomb shows much more ancient trace underground.

IMG_9397 (768x1024)

Le tombeau est officiellement refermé pour neuf ans. Entretemps les défunts seront inhumés en pleine terre en attendant patiemment le prochain Famadihana…

the tomb is officially sealed  for the next nine years. In the meantime the dead will be buried in the soil around the tomb, patiently waiting for the next famadihana…

IMG_9403 (1024x768)

Toute la tension s’apaise aussitôt, on partage de délicieux moufougasy (beignets de riz frits) avec les pauvres et les amis.

the whole tension calms down straight away, people do their charities by sharing moufougasy (rice dumplings)

IMG_9405 (1024x768)

On rentre chez soi avec le sourire et la satisfaction du devoir accompli et du respect aux esprits des ancêtres; Toute la journée était propitiatoire et libératrice,  confraternelle et pacificatrice. Une fête de la Toussaint XXL !

people go back home, releaved and happy, with the satisfaction of  accomplished duty and paid respects to their forfathers : the whole day was propitiatory and bonding, peacemaking and therapeutic. A mega All Saints !

IMG_9420 (1024x768)

13 réflexions sur “ Famadihana ”

  1. merci oui un grand merci pour cette belle journée partagée avec nous ,lors de mes voyages de travail a Mada j’avais eu les explications mais grâce a vos images je viens de le vivre a bientôt pour la suite

  2. Pour Alain Thinevez!
    Veuillez m’excuser , madratrek, de ce courriel sans aucun rapport avec l’article!
    J’essaie simplement de reprendre contact avec une très ancienne connaissance qui semble s’intéresser, comme moi, à votre voyage et qui m’a posé une question , quelques semaines auparavant, par l’intermédiaire de ce site.
    Oui, Alain, je suis bel et bien la joëlle de Brazzaville, année 1964!
    Peut être arriverons nous à communiquer par l’intermédiaire de Madratrek… Le hasard est grand!

    Joëlle

  3. Superbe reportage, trés réaliste et plein d’émotions avec le grand respect des anciens, également transmis à leurs enfants.
    La force des traditions, parfois n’est-elle pas un frein à leur développement ? Vous nous ferez découvrir cela lors de votre voyage.
    Un très grand honneur vous à été fait d’y assister.
    Merci, continuez, je vous suis « pas à pas ».
    Régis

    1. 50/50 …

      Dés fois les traditions freinent le développement… pour autant, sommes-nous réellement heureux dans nos pays développés ? (je suis malgache ayant vécu mes 25 premières années à Mada et mes 30 dernières années en France)

      Un de mes proverbes malagasy préférés : « Raha Razana tsy hitahy, fohazo hitango voamanga » en quelque sorte : « Si un ancêtre ne vous apporte pas sa protection, alors, réveillez-le pour qu’il aille déterrer les patates douces ! »

  4. Il y a quelques années mes parents avaient reçu un étudiant malgache pour un dîner d’échanges. A la grande surprise de l’enfant que j’étais alors, la première question qu’il nous avait posée concernait nos coutumes à propos de nos morts en France. Il nous avait, lui, évoqué le retournement des morts à Madagascar. Je n’avais pas alors pris conscience de l’importance sociale et collective de cet événement. Cette très belle manière d’honorer les anciens et de les intégrer à la vie de la collectivité des vivants nous rappelle que la vie est une, ici et au-delà, et que tous nous sommes liés les uns aux autres. Au delà de toute croyance, les morts sont toujours vivants, tant que nous les portons en nous.
    Vos photos sont toujours aussi belles !

  5. Merci pour ce beau reportage qui rend hommage aux ancêtres . Très belles photos . Bonne continuation et soyez heureux qu’ils n’aient pas tué vos zébus pour cette cérémonie !!!

  6. Hello Alexandre and Sonia
    I have just finished reading Afrika Trek 2 and love every word you wrote. My parents and I are keen South African travellers who would like to see more of Africa and your book took me all the way to Jerusalem. Now I need to borrow Africa Trek 1 from my father, to whom I gave it as a Christmas present a few years ago, so that I can read the beginning of your story.

    I am excited to see that you are currently in Madagascar. I will arrive in Tana on Monday 8 September with Operation Smile, who perform surgery on people with cleft lips and palates. I volunteer as a Speech Therapist and have been going to Madagascar for every mission since 2011; this will be my sixth one. For the first time since I started volunteering we will be going to Tamatave, from 10 to 23 September. Is there any chance that our paths might cross? I would be honoured to meet such inspiring people.

    Wishing you happy travels,
    Erika

  7. J’ai pu assister a un famadihana lorsque j’étais enfant, invitée par notre géniale nénène et j’en garde un souvenir incroyable et ému. Ce moment partagé m’a marqué à vie. Merci de vos photos
    Margote Pollux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *