AR-MADA mission 116 Tsiribihina

IMG_1069 (1024x768)

Voici la joyeuse équipe de 24 professionnels de santé et accompagnants dont 9 médecins.

Here is the jolly good fellow team of 9 doctors and paramedics.

IMG_0071 (1024x768)En route vers La Tsiribihina, nous nous arrêtons dans l’école le Nid à Betafo, soutenue par AR-MADA.

On the way to the Tsiribihina, we stopped at a school supported by Ar-mada in Betafo.

IMG_0098 (1024x768)Le parrain de cette école était un ami d’Ar-mada, le journaliste Patrick Bourrat qui a trouvé la mort en Irak.

The godfather of the school was a friend of Ar-mada, the journalist Patrick Bourrat killed in Irak.

IMG_0086 (1024x768)

IMG_0087 (768x1024)Savoir, sagesse, fraternité : sa mémoire est perpétuée.

Knowledge, wisdom, brotherhood : his memory is perpetuated.

IMG_0107 (1024x768)Caroline, infirmière, se met dans le bain en apprenant à compter.

Caroline, nurse, jumps into the kids crowd by learning how to count.

IMG_0137 (1024x768)Et nous voilà partis sur les flots bruns de la Tsiribihina en crue.

And here we are afloat on the red water of the overflown river.

IMG_0136 (1024x768)

Avec le sympathique capitaine Naïna à la manoeuvre sur des bateaux prêtés par « Marins sans frontières ».

With the dynamic captain Naïna, manoeuvering the ships lent by the NGO : « sailors without borders »

IMG_0147 (1024x768)Philaé est trop contente de retrouver son ex baby sitter de Chevreuse !

Philae is so very happy to be untited with her ex-baby sitter from home.

IMG_0358 (1024x768)Ulysse étudie les courroies de transmission de ce moteur tout usages monocylindre de 20 chevaux. C’est le même moteur que l’on trouve sur les tracteurs ou les pompes. Touk ! Touk ! Touk !

Ulysse studies the moncylinder engine that is a chinise copy of the British Lister. You find it on trucks or pumps or whatever…

IMG_0179 (1024x768)Le premier déjeuner est l’occasion de faire connaissance. Les deux bateaux, celui de la cuisine, et celui de la salle à manger avancent à couple.

First lunch on board, people get to know each other. Boths ships : kitchen and dining room are tied together

IMG_0183 (1024x768)Le fleuve est assez large… et il n’y a pas foule…

The river is wide enough and not what you call crowded…

IMG_0198 (1024x768)Première pause enchanteresse avant les dures journées de consultations.

First enchanting stop before the hard working days.

IMG_0241 (768x1024)De mémoire, on n’a jamais vu autant d’eau depuis 1959

There’s never been that much water since 1959

IMG_0409 (1024x768)Arrivée au premier village : Begidro

First village Begidro

IMG_0268 (1024x768)Où un petit comité de réception nous attend !

Where a small comitee welcomes us !

IMG_0272 (1024x768)Qui montre à Ulysse les insectes locaux

Ulysse is quickly introduced to the local insects…

IMG_0513 (1024x768)

Dès le lendemain matin se met en place la chaine d’admissions: avec queue, pesage, identité, carnet de soins, fiche de suivi éventuelle. Le gouvernement a exigé que les soins ne soient pas gratuits. Cela coûte 500 ariary soit 18 centimes d’euros. Ces fonds vont dans une caisse tenue par le responsable du village et sert aux dépenses exceptionnelles telles que les évacuations vers Belo ou Morondave.

The next morning the admission process is starting with a queue, weighing, identity, health booklet. The governement ask for the consultations not to be free ; 500 ariary, which is 18 cents. This money held by the village chief is due to pay for emergencies and evcuations towards Morondava.

IMG_7685 (768x1024)Instaurer la confiance…

IMG_7683 (1024x768)

IMG_7688 (768x1024)

IMG_7690 (768x1024)

IMG_7652 (1024x768)

Importance du suivi médical et des carnets de santé.

IMG_0314 (1024x768)Les patients sont ensuite dirigés par Sonia vers les médecins qui disposent d’une traductrice qui tente de préciser les troubles dont ils souffrent.

Patients are then directed by Sonia to the doctors who have a translater to put words on their pain.

IMG_7658 (1024x768)

IMG_7662 (1024x768)

IMG_7666 (1024x768)

IMG_7669 (768x1024)

IMG_0321 (768x1024)Alain commence ses consultations appliquées. Les traductions étant souvent approximatives, il faut redoubler de concentration malgré les cris de bébés, la chaleur étouffante et les petits curieux aux fenêtres.

Alain is starting is work, very concentrated despite babies cries, the heat and little gawkers at the windows.

IMG_0335 (1024x768)Khadija, déballe son premier bébé d’une longue série…

Khadija unwrap one of her many babies…

IMG_0315 (1024x768)Ulysse joue les apprentis auprès du docteur Wenceslas.

Ulysse is dct Wenceslas little padawan

IMG_7646 (1024x768)

Ou exerce son oreille avec Anne Hélène

or train his ear with dct Anne-Hélène…

IMG_7777 (1024x768)

Philaé est l’assistante du dct Khadija.

IMG_7765 (1024x768)

IMG_7776 (1024x768)

Philaé mesure le tour des bras et des têtes des bébés et reporte les mensurations dans leur carnet de santé.

Philae measures arms and heads and reports the number in their booklet.

IMG_0343 (768x1024)Les premiers enfants dénutris font leur apparition. Les vétérans ne se souviennent pas en avoir vus tant . Les inondations massives qui affectent le pays depuis trois mois et une situation économique très dégradée dans les campagnes expliquent en partie cette paupérisation qui affecte en premier les plus fragiles. La suite est aussi une question de circonstances familiales.

The first malnourished kids appear. The veterans can’t remember having seen so many. Massive inundations which affect the country for trois months have isolated entire populations in remote areas. This empoverishment affects the weaker first.

IMG_7878 (768x1024)

Dct Juliette à la rescousse pour le diagnostic, elle a travaillé longtemps à Mayotte et connait bien la symptomatique tropicale.

IMG_0368 (1024x768)Arrivent aussi les blessés. Coups de bêche, coups de hache, coupures de serpes, échardes profondes et infectées, les abcès affluent à chaque passage de mission. Jean-Michel et ses infirmières Marion, Céline, Gaëlle ou Marine sont très sollicités.

The wounded are also packing. Hit by a spade, by and axe or cut by a kife, they have deep splinters. The abcess are ther by the bulk. Jean-Michel the surgeon and his nurses are overworked.

IMG_0371 (1024x768)Extraction d’une grosse écharde. A big splinter.

IMG_0374 (1024x768)Heureusement la piqure de xylocaïne atténue la douleur. Hopefully an injection of xylocaine takes away the pain

IMG_0364 (768x1024)Mais la pause déjeuner arrive bientôt avec Brigitte et son petit mousse ! Lunch time comes quickly with Brigitte and Ulysse

IMG_7786 (1024x768)

J’en profite pour me rendre utile…

IMG_7788 (768x1024)

Technicien de surface c’est ici un sport extrême !

IMG_0381 (1024x768)Elisabeth, Hélène, Caroline, Judith, Bruno et Matthieu en profitent pour partager les premières impressions et de prendre un peu de repos malgré les 38°C humides sous la tôle ondulée.

A break to share first impressions under a hot tin roof.

IMG_0387 (1024x768)Bruno ayant toujours un bon mot pour détendre l’atmosphère et Hélène travaillent en équipe. Ils reçoivent les nombreux bébés qui souvent n’ont pas de pathologies avérées. Depuis 14 ans une mission Ar-Mada passe toutes les cinq semaines. Le niveau sanitaire global s’est ainsi amélioré. Les graves affections dermatologiques des débuts, lèpre, chromomycoses, éléphantiasis, sont devenues plus rares. Les jeunes mamans viennent présenter leur nouveaux nés pour les examens pédiatriques. C’est bon signe. Mieux vaut prévenir que guérir.

Bruno, as friendly as you can be, work in team with Helen. They check lots of babies. Severe pathologies are rare by know. Since 14 years a mission passes by every five weeks. The whole sanitary situation has progressively improved. It’s a good sign.

IMG_0407 (1024x768)Certains bébés se portent d’ailleurs remarquablement bien. Le formidable travail accompli par Claire la sage-femme qui a bien du a elle seule recevoir 300 femmes enceintes, restera pour nous tous caché derrière le voile de la confidentialité.

Some babies are really healthy. The fantastic work accomplished by Claire the mid-wife, will remain secret behind the veil !

IMG_0418 (768x1024)Tous les enfants ne sont pas malades ni affamés. Most of the kids are healthy and well fed.

IMG_0427 (768x1024)Beaucoup même ont de belles dents… A lot have still beautiful smiles…

IMG_0439 (768x1024)même si l’on insiste jamais assez sur le brossage ! Eventhough, you never insist enough on the toothbrush !

IMG_0474 (1024x768)Le premier soir, débriefing de la journée. Tour à tour les intervenants exposent leurs objections, leurs frustrations, leurs émotions.

First evening debrief. Everybody takes its turn to share impressions.

IMG_0478 (1024x768)Après le diner, rien de tel qu’un petit feu et un godet de rhum, pour relâcher la pression. After diner, nothing like chanting around a fire with a cup a rhum to release the pressure.

IMG_0505 (1024x768)Car le lendemain on attaque fort. Nous découvrons les abcès dentaires perforants… Because the next morning is hot : we discover  perforating dental abcesses

IMG_0517 (1024x768)

Sauf erreur de ma part, cette jeune fille avait reçu une pierre au visage. Jean Michel l’a gratifiée de quatre beaux points de suture. This patient had received a stone in the face. SHe will be granted 4 stitches.

IMG_0518 (1024x768)

Après les soins il y a passage obligé à la pharmacie où les médicaments sont gratuits. Amélie et Catherine distribuent et commencent sur place les traitements. Then there is the necessary passage at the Pharmacy where treatments are started on the spot.

IMG_0519 (1024x768)

IMG_0523 (1024x768)

Sous l’oeil aguerri de Nadine qui a du traquer il y a quelques années, les faux malades qui venaient pour revendre ensuite les médicaments. Là encore les choses ont évolué dans le bon sens. Under the trained eye of Nadine. She can tell when a false sick intend to resell the medecins… She spotted no one this year.

IMG_0535 (1024x768)

Quand les gens viennent, souvent de loin, c’est pour de bonnes raisons… Les conditions de vie en brousse sont très dures et les staphylocoques très virulents. When people come, oftne from far away, it’s for a good reason. Life conditions in the bush are harsh with tough germs.

IMG_0536 (768x1024)

Voilà ce qu’en quelques jours peu devenir une piqure de moustique sur un vazaha apiculteur accompagnant qui a eu le mérite de réceptionner tous les patients pour le pesage ! Merci Rémi ! Here is what can happen of a mosquito when scratched…

IMG_0548 (1024x768)

Pendant que Caroline panse, c’est au tour de Philaé de jouer les baby-sitter. While Caroline bandages, it’s Philae’s turn to play the baby-sitter.

IMG_0577 (1024x768)

IMG_0554 (1024x768)

Le troisième jour, avant de voguer vers un autre village, c’est l’heure du bain des vazahas. 3rd day, before sailling off, it’s bath time for the vahazas.

IMG_0569 (768x1024)masque blanc sur peau noire. white mask on dark skin.

IMG_0583 (768x1024)masque noir sur peau blanche : chacun son écran solaire ! Dark mask on white face. Each and everyone his own.

IMG_0638 (768x1024)Daniel est content, tout se déroule comme prévu, cet ancien nageur de combat du commando Hubert est un vétéran d’Ar-Mada, chef de mission pour la 32e fois ! Daniel is happy, all is on track despite the rains. this former navy seal from th efrench commandos is an Ar-mada vet, it’s his 32rd mission.

IMG_0641 (768x1024)Le docteur Wenceslas est le médecin malgache référent. Il est de toutes les missions Tsiribihina, s’occupe des fiches de suivi des patients qu’il reverra toutes les cinq semaines.

Dct Wenceslas is the referring malagasy docteur on all Tsiribihina missions. he takes care of the long treatments.

IMG_0682 (1024x768)

Une journée de navigation vers l’aval et les villages de Betombo et Berevo. One day sailing downstream.

IMG_0713 (768x1024)Pour les enfants il y a toujours des moments de détente. For the kids there are always occasions to play with the local fauna.

IMG_1018 (768x1024)

IMG_0877 (768x1024)

IMG_0744 (768x1024)Nadine, pilier d’Ar-mada, sur le pont toutes les cinq semaines, qui gère la pharmacie, les achats de médicaments et leur rangement dans une salle dédiée à l’hôtel Grégoire de Tana afin que toutes les missions aient les médicaments nécessaires. Une vraie perle rare.

Nadine is the head pharmacist of the NGO. Without her it would be a mess ! she buys,  stocks and stores the treatments for each missions.

IMG_0787 (1024x768)Parfois, certains cas graves nécessitent des discussions entre médecins. Le partage des connaissances est enrichissant pour tous. Sometimes heavy cases command a doctor’s conference.

IMG_0792 (1024x768)dehors les consultations pédiatriques s’accumulent. Mais au total pas plus de 300 consultations à Betombo en deux jours. Explication : il a tant plu que toutes les pistes d’accès sont inondées. Les malades des villages voisins n’ont pas pu venir. Christine, la dentiste, n’a jamais arraché aussi peu de dents, et ce n’est surement à cause de l’amélioration de l’hygiène buccale. Outside, paediatric consultations pack up. But it’s been raining so much a lot of people couldn’t come.

Ceux là repartent avec le sourire.

IMG_0799 (768x1024)IMG_0784 (768x1024)IMG_0851 (1024x768)IMG_0803 (768x1024)Serge et son équipe sont sur le pied de guerre pour servir 28 personnes matin midi et soir plus deux gouters. Quand l’appétit va tout va…

IMG_0827 (1024x768)

Redépart vers le 3e et dernier village  : Berendrika

IMG_0837 (1024x768)

Important de faire parler les enfants sur ce qu’ils ont vu et vécu. It’s also important to debrief the kids about what they experienced…

IMG_0829 (1024x768)

Ecole en chemin… Without forgetting school on the way…

IMG_0874 (1024x768)

Nous sommes accueillis le soir par un superbe orage annoncé par le plus bel Arc en ciel de notre vie ! Antsy Zanahary : le couteau de Dieu en Malgache ! Big storm on its way ! with a stunning « God’s Billhook ! » in Malagasy

IMG_0913 (1024x768)

IMG_0933 (1024x768)

IMG_1238 (1024x768)

IMG_0946 (1024x768)

Le bateau prenait l’eau par le haut ! A vos gamelles ! The boat was taking water by the top !

IMG_0958 (1024x768)

Mais nos chers compatriotes ont eu tôt fait de transformer cette galère en fête ! Merci Anne-Hélène ! The wet evening was quickly turned into a party !

IMG_0969 (1024x768)

5h30 Branle-bas ! Branle-bas ! Branle-bas pour Ar-mada ! Daniel est le clairon du matin. Les nuits sont moites et collantes. 5H30 wake up call, military style. Nights are poor, moist and sticky.

IMG_0985 (1024x768)

Rassemblement du matin. Très peu de patients attendus aujourd’hui.

Morning meeting, very patients today.

IMG_0987 (1024x768)

Mais des cas graves. Rebelote, plaies et abcès… souvent des fillettes, qui se blessent dans les rizières. But important ones… often little girls working in paddy fields.

IMG_0990 (1024x768)

Direction la pharmacie pour prescription d’antibiotiques à dos d’Anaïs !

IMG_1001 (768x1024)Interaction. Est-ce que tu veux boire quelque chose ? Do you want to drink something ?

IMG_7920 (768x1024)

Côté face, un ange.

IMG_7908 (768x1024)

Côté pile, une souffrance. Impetigo galopant.

IMG_7912 (1024x768)

IMG_7917 (1024x768)

IMG_7924 (768x1024)

Traitement

IMG_1038 (1024x768)Dernier soir autour d’un feu. Last bonfire…

IMG_1057 (1024x768)

Les amitiés se sont nouées avec les épreuves et souvenirs partagés. Friendship has grown under shared hardships and memories.

IMG_1060 (1024x768)

Philaé et Khadija, inséparables !

IMG_1049 (768x1024)

Daniel et Juliette, tentent de ne pas se prendre une bûche !

IMG_1100 (768x1024)La pêche du dernier matin… et ces scènes comme un baume qui vous réconcilient avec les duretés de la mission.

Last morning beauty to apease the hard memories…

IMG_1153 (1024x768)

L’urgence du dernier matin. La petite Teza, dont la mère est morte, apportée par sa grand mère qui ne la nourrissait que de trois cuillères de lait trois fois par jours… 2,4kg, elle a huit mois.

Emergency of the last morning. Small Teza, who’s mother had died, carried by the hopeless grand-mother who fed her trice a day with three spoon of powdered milk,  with 8 months she’s 2.4 kg…

IMG_1115 (768x1024)L’urgence d’un simple biberon… the emergency of a simple baby bottle.

IMG_1121 (1024x768)

s’agripper à la vie. Clinching to life.

IMG_1128 (1024x768)

S’apaiser. Rassasiée. Food like a balm

IMG_1169 (768x1024)S’endormir. Cette enfant n’était pas malade. Simplement affamée.

To get some rest. This child was not sick. Only starved.

IMG_1170 (768x1024)Et toute la semaine se bouscule au portillon des souvenirs, tant de questionnements, de remises en causes, d’auto-critiques, faisons-nous bien ? faisons-nous mal ? est-ce de l’assistanat ? est-ce de l’urgence ? Tous les doutes sont abolis par la petite Teza. Tout est justifié, simplifié. S’il n’avait fallu sauver qu’elle.

The whole week buzzes in our mind, the doubts, self criticism, are we doing good, wrong ? Handout or emergency ? all doubt are wiped away by little Teza. All is simplified. Had we come here just to save her it would have been worth it.

IMG_1183 (768x1024)Si Ar-mada n’était pas passé pour la 116e fois, Teza et une douzaine d’autres personnes seraient mortes.

If Ar-mada hadn’t come for 116th time, a dozen people would have most probably died.

Le bilan est d’un peu plus de 900 consultations au lieu des 1500 habituelles. Les gens n’ont pas pu venir. C’est dire l’étendue des détresses cachées en brousse. Et la Tsiribihina n’est qu’un fleuve parmi tant d’autres….

Dans une quinzaine de jours nous allons redescendre le fleuve et repasser par Belo Tsiribihina, mais cette fois-ci avec notre charrette. Nous avons l’adresse de la grand mère et je vous promet une photo de la petite Teza « regonflée » et pleine de vie !

Within 15 days, we’ll go down the river again, and see little Teza again. I promise you a picture !

IMG_1197 (1024x768)Ici les charrettes (qui transportent les malles de médicaments) sont plus petites et légères que la nôtre. J’en prend bonne note.

IMG_1193 (1024x768)…et ont toutes des roues qui fleurent bon la colonie ! Les établissements Champenois à Chamouilley , en Haute-Marne vendaient il y a un siècle des roues garanties inusables ! La preuve par l’image. La facture date de 1914. 100 ans après elles roulent toujours ! Increvables et inusables !
fonderies chamouilley et champenois (391x500)fonderies champenois (819x527)

IMG_1488 (1024x768)

L’embrayage de notre car chinois ne peut pas en dire autant en terme de robustesse ! Un des deux minibus envoyé à la rescousse crève 100 km plus loin. A Mada, on ne sait jamais quand on part, on ne sait jamais quand on arrive. Il faudra en tout 3 jours et 13 véhicules différents pour rapatrier toute l’équipe à Tana, malgré quatre effondrements de route et une inondation. Heureusement la Colas veille, tapie dans l’ombre !

IMG_1517 (1024x768)

Nous étions juste à l’heure pour le traditionnel diner avec l’autre équipe partie sur le canal des Pangalanes et qui a donné lieu a des échanges de chants et de discours concoctés en chemin. Les traditions de la Marine sont perpétuées chez Ar-mada.

IMG_1519 (1024x768)

Christian Gros, le président d’Ar-mada avec ses deux chefs de mission, Daniel et Bernard, remercient les nouveaux armadiens de leur engagement pour la santé de ces populations reculées.

Evidemment Ar-mada recrute ! Médecins généralistes,  chirurgiens, dermatologues ou spécialistes de tout genre, qui êtes fatigués de prescrire des anti-dépresseurs, venez vivre une fabuleuse aventure humaine, une aventure utile ! Venez en couple ! C’est encore mieux ! Il y avait cette fois-ci trois couples de docteurs, quel enrichissement pour la vie !

SI vous êtes intéressés, contactez directement Christian Gros à cette adresse : ar.mada@orange.fr ou visitez le site de l’association :

http://www.ar-mada.fr/

La prochaine mission c’est la 117e ! Sous le patronage de l’OSS Jean Dujardin, ou de feu le « crabe tambour » ce regretté Pierre Schoendoerffer, au choix !

Quant à nous, nous allons bientôt reprendre la route quand le niveau des eaux aura un peu baissé.

Je peux vous annoncer d’ores et déjà qu’une partie de notre prochaine collecte sera dédiée à un programme de renutrition supervisé par Nadine, le long de la Tsiribihina.

12 réflexions sur “ AR-MADA mission 116 Tsiribihina ”

  1. Comme tous les trois jours, je vais sur votre site. Je fais ça depuis 10 ans. J’en ai 29, mais là j’ai envie de laisser un petit message !
    Je suis ébahie de votre démarche, de votre aventure pleine de vie, de réalité, d’engagement, de gratuité.
    En découvrant Armada, ces visages d’enfants, cette réalité loin de nous je me dis heureusement que des gens nous transportent loin de chez nous, par le coeur.
    Merci pour ce beau voyage que vous nous faites partager !

    J’ai commencé à lire Africa Trek à 19 ans, je l’ai lu 4 fois, en entier. Je déjeunais avec vos DVD, j’ai lu tous vos livres, je connais vos sites par coeur, je vous ai rencontrés lors d’une conférence à Paris et j’ai pu discuter avec Sonia !

    Je me suis mariée très jeune et avec mon mari on a décidé de partir en Afrique, j’étais tellement attirée. On a atterri en Namibie, on y a vécu 18 mois, ça a été fondateur dans notre vie, inoubliable ! J’ai pu donner de mon temps dans un centre pour handicapés et dans un pensionnat. Quand on a quitté j’ai pleuré plusieurs jours, j’ai vidé mon âme et je me suis jurée d’y retourner…..

    Je l’ai promis à nos deux garçons, bien qu’ils soient tout petits, j’essaye de leur inculquer quelques splendeurs africaines. Elles ornent leurs murs !

    Je vous souhaite une belle vie encore,
    et merci de tout ce que vous semez,
    Béatrice

  2. Pas d’autres mots que Bravo à toute cette fantastique équipe et à vous qui pouvez témoigner en participant , de cette action, ponctuelle dans l’espace, mais oh combien efficace!
    Je repense à ce film,  » si tous les gars du monde »…. c’est si vrai .
    Quelle merveilleuse leçon de vie pour les » deux coeurs », qui ont l’air
    complètement à leur affaire!

  3. Bonjour,
    Tous mes compliments pour ce reportage fort harmonieux.
    Vous avez su panacher la beauté des paysages en terre et en eau, les sourires des enfants, la détresse sanitaire, l’investissement des équipes médicales, les plages de détentes et d’échanges avec toujours de l’optimisme et des solutions.
    Votre document dégage beaucoup d’humanité et d’espérance.
    Bonne continuation
    Sylvie

  4. Quand je lis tout ça je me dis qu’ils y a des gens biens sur notre terre , et heureusement , quand j’avais 15 ans je revais d’aller en afrique m’occuper d’eux , je sais pas ce que j’aurais fait mais j’en avais très envie et puis la vie , ma vie a dirigé autrement , mon rêve d’aller aider s’est évanoui mais j’ai toujours regardé les émissions sur ce sujet …. maintenant j’ai 60 ans et je rêve plus d’aller aider , je trouve formidable les jeunes et moins jeunes qui se lancent !!!!! Bravo a tous Lili

  5. Salama !

    Un magnifique reportage avec beaucoup d’humanité malgré des conditions de mission extrêmes…
    La relation à l’autre a été tout aussi intense sur la côte Est.

    J’ai été ravie de pouvoir échanger quelques mots avec vous.
    Je vous envoie tout mon soutien pour la poursuite de cette nouvelle grande aventure !
    Bonne continuation.

    Velouma.

    Laure, AR-MADA mission 116, pangalanes nord.

  6. Je vous laisse méditer ce petit conte…

    Alors qu’il marchait à l’aube sur la plage, le vieux vit devant lui un jeune homme qui ramassait des étoiles de mer et les jetait à l’eau. Il finit par le rejoindre et lui demanda pourquoi il agissait ainsi.
    Le jeune homme lui répondit que les étoiles de mer mourraient s’il les laissait là jusqu’au lever du soleil.
    « Mais la plage s’étend sur des kilomètres et il y a des millions d’étoiles de mer, répliqua-t-il. Quelle différence cela va-t-il faire ? »
    Le jeune homme regarda l’étoile de mer qu’il tenait dans sa main et la lança dans l’écume.
    Il répondit : « Cela fera une différence pour celle-ci. »

    Merci pour ces superbes photos qui m’ont rappelé beaucoup de souvenirs…..et à bientôt

    Une autre Nadine (mission 104 sur la Tsiribihina en septembre 2013)

  7. Merci pour ton rapport de mission sur la tsiribihina ; c’est tout de même mieux et plus consistant écrit par un journaliste; bon courage dans ta route vers le sud ; la piste des baobabs devrait s’assécher et avec ton matériel révolutionnaire ça devrait dépoter; grosses bises à tous les 4

  8. Des images tres emouvantes qui donnent envie de s’engager. Camilla (9ans) suit le parcours de Philae et Ulysse. Elle est tres impressionnee par ce qu’ils vivent. Ils acquierent de vraies valeurs de compassion et de generosite. Bravo!

    Petit mot de Camilla:TROP Cool!!!

  9. Salama,

    Je découvre votre site internet, après avoir fait un tour sur le site d’Ar-mada. J’ai eu l’occasion de faire deux missions avec cette magnifique association.

    Votre reportage m’a fait revivre ces moments incroyables que l’on peut vivre sur cette magnifique île. Ce sont des images très émouvantes, et m’en donnent la chaire de poule ! Cela me confirme mon envie d’y retourner et d’apporter le peu que l’on peut à ces personnes tellement riches en valeurs !

    C’est une expérience incroyable que vous vivez !!

    Belle continuation.
    Veloma

    Alessia

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *